L’Association pour l’enseignement du Judaïsme comme culture (AEJC) a été fondée en 2002 (Association 1901). Présidée par Izio Rosenman, elle se donne comme objectif d’aider les jeunes Juifs à inscrire leur identité dans la reconnaissance d’un patrimoine juif spécifique, le judaïsme comme culture, et ceci dans une perspective résolument laïque et républicaine, car l’identité ne peut se construire qu’à partir de la connaissance. Cette transmission de connaissance est l’un des buts de l’AEJC.

Mais, la prise en charge du passé ne peut produire une identité vivante que si elle débouche sur la réalité actuelle, sur les enjeux du monde où nous vivons.
Le judaïsme comme culture est désormais partie constitutive de la culture nationale. Ses problématiques, ses questionnements, les textes de ses penseurs, nourrissent et informent bien des débats contemporains.

L’AEJC, à travers l’abord du judaïsme comme culture, développe une perspective de lutte contre ces deux écueils que sont l’enfermement communautariste et le dissolution assimilationniste.

C’est dans cette optique que l’AEJC a pendant plusieurs années organisé des séminaires sur la culture juive destinés principalement, mais pas uniquement, aux jeunes.
L’AEJC contribue ainsi au processus de reconstruction identitaire initié dès l’après-guerre où l’on voit des individus affirmer un sentiment d’appartenance çà un groupe, se réclamer d’une histoire et d’une culture à laquelle ils ont accés par la connaissance.

Elle développe une réflexion sur la fragilité des valeurs démocratiques, sur la vigilance nécessaire pour les défendre.
Les rencontres sur les “Livres des mondes juifs” et “diasporas en dialogue” prennent tout naturellement leur place dans son action.

Pour tout renseignement, s’adresser à Izio Rosenman en postant un message ici.